Confluence

Forum de RP français dans un univers fantaisie permissif et élaboré.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre I : Des Nains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lui-Dont-Le-Nom-Est-Néant
Admin
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Chapitre I : Des Nains.   Mar 20 Déc - 15:30

I/Les Nains


Les clans nains sont sans conteste le parangon des courtes races. Plus massifs et physiquement plus impressionnants que leurs cousins atrophiés, les Hobbits et les Gnomes, ils vivent également plus longtemps. Un Nain mâle peut espérer vivre 600 ans. Les Nains font de soixante-quinze à cent-vingt cinq centimètres et peuvent peser jusqu'à soixante-quinze kilogrammes, tout en muscles. Ils ne sont guère sujets aux maladies, grâce à une constitution qui peut supporter les conditions météorologiques extrêmes et les privations nutritives beaucoup mieux que toute autre race. Ils sont extrêmement intelligents et fort civilisés (bien que bourrus et rancuniers), se distinguent par une sensibilité artistique aiguë et par des sens très aiguisés, caractéristiques que toutes les courtes races ont en commun. Parmi les éléments qui séparent les Nains des autres courtes races, notez les caractéristiques capillaires pour le moins abondantes de leur visage, là où les Gnomes et les Hobbits sont nettement plus glabres.

Nos expériences sur les tissus nains ont démontré qu'ils sont presque complètement dénués de vibrations mystiques et leurs ossements ont été retrouvés dans les strates géologiques les plus basses. J'en conclus qu'ils ne sont pas le produit d'une évolution magique mais d'une pure sélection naturelle, tout comme les Humains. S'il faut en croire les preuves que nous possédons désormais, la séparation entre notre race médiane et les courtes races eut lieu il y a deux millions d'années et nous avons suivi une évolution parallèle depuis lors. C'est la raison pour laquelle il est impossible aux Humains et aux représentants des courtes races de mêler leur sang : notre parenté n'est pas suffisante pour l'autoriser.

Issus de la sélection naturelle, les Nains, comme les Humains, n'ont pas d'aptitude particulière à la pratique du Flux et sont enclins à chercher la puissance dans la maîtrise des phénomènes naturels. Ils sont particulièrement doués pour les mathématiques et pour les professions qui en découlent, notamment l'architecture et la mécanique. Ils sont d'excellents mineurs et se distinguent dans le raffinage et l'utilisation des métaux : c'est dans ces activités qu'on les connaît surtout à l'extérieur, mais ils sont également sans rivaux dans l'artisanat du cuir, du bois et de la pierre. La beauté de leurs sculptures et de leurs bois travaillés n'est appréciée que par ceux qui l'ont observée. Les rares maîtres du Flux Nains sont vus avec un mélange de crainte et de respect, et leur nature semblent souvent les pousser vers l'amélioration de leur travail. Les travaux des maîtres-runes nains sont invariablement connus comme l’apogée de ce que produire un artisan. Malheureusement, peu d'étrangers ont pu voir leurs demeures et à plus forte raison les trésors qu'elles renferment. Les Nains sont secrets et vivent dans un entrelacs de lois et de tabous inaltérables sous peine d'ostracisme ou même de mort.

Leur société est en effet un lieu extrêmement rigide, et les lois orales et les traditions ou souvent le même poids que les règles écrites, quand elles ne les supplantent pas carrément (il est par exemple attendu d'un Nain respectable qu'il venge un affront suffisamment grave dans le sang, même si le meurtre est en principe prohibé). Les Nains sont presque tous fascinés par l'or, au point que ce métal ait parfois chez eux la même valeur que le Flux liquide, pourtant universellement considéré comme le plus grand des trésors. Si pour beaucoup, ce sont des êtres d'une compagnie difficile, il serait bon de considérer plus avant leur caractère. Je veux ici citer mon bon ami Tharbarne Fracassemarteau, philosophe et historien nain de renom :

Notre peuple, n'en déplaise aux oreilles-pointues, est un peuple complexe, avec une identité forte. Les nains sont des créatures d'instinct, avec une âme solide comme la roche dans laquelle ils sont taillés. Il est vrai que l'or est pour nous un trésor, car la noblesse de ce métal, sa beauté, son brillant, l'élégance qu'il acquiert quand il est travaillé nous rappelle notre propre condition. Notre peuple est un peuple fondamentalement violent, et il suffit pour s'en convaincre de mettre une hache ou un fendoir dans les mains d'un de nos nains. Même le plus docile gratte-papier saura presque instinctivement manier son outil, et se transformera en l'espèce de quelques minutes en un combattant qui rattrapera par sa férocité ce qui lui manquera en expérience. Cela est simple, et généralement bien compris par les étrangers. Ce qui les laisse toujours perplexe, c'est la violence, latente ou pleinement exprimée, qui imbibe notre société. Comment un peuple composé d'individus aussi grégaires, qui ne quittent presque jamais leurs communautés de naissance, peut-il tolérer une telle atmosphère ? La réponse est bien plus simple que ce qui est couramment imaginé : un nain cherche la reconnaissance, et plus encore le respect, de ses pairs. Et pour nous, le respect et la crainte sont deux synonymes. C'est la crainte de nos phalanges qui repoussent les nuées d'Orcs et d'ogres hors de nos frontières. C'est la crainte de la lourdeur de son poing qui empêche le frère jaloux de voler son ainé. C'est la crainte du tranchant d'une hache, de l'influence d'un magistrat, de la colère d'un roi qui maintient les conspirateurs et les ennemis dans l'ombre. Les autres races voient la peur comme une faiblesse. Nous la voyons comme un moyen de délimiter les territoires, abstraits ou concrets. Sans elle, la soif d'or et de pouvoir des nains nous pousserait rapidement à de tragiques excès. Craignez le Nain qui n'a pas peur, car ses pulsions et ses désirs demanderont à être satisfaits.

Les Nains vivent la plupart du temps dans les régions montagneuses et leurs colonies sont de petite taille. Les Ogres sont leurs principaux ennemis, car les deux races se battent pour la maîtrise de l'espace, mais les Nains sont plus intelligents et plus nombreux. Lorsqu'ils en viennent au conflit ouvert, les Nains l'emportent toujours. Les spécificités de la société naine ont nourri bien des mythes et bien des erreurs que les clans ne se donnent guère la peine de corriger. Certains théologiens les disent Fils de la Terre, sculptés dans l'argile primitive et voués depuis le commencement des temps à peiner sous la terre. Il est certain que leur race est ancienne et qu'ils vivent depuis longtemps dans les entrailles des montagnes. Mais des preuves récentes sur la face éloignée des montagnes du Levant indiquent que les Nains ont autrefois vécu dans ces plaines et pourraient avoir construit des villes en surface près de l'Océan occidental. Dans les ruines à demi enterrées d'Ar'ak et de Kaehmlun, les archéologues ont exhumé des céramiques anciennes et des figurines de plomb représentant des Nains chassant, dressant des faucons, voire péchant et pratiquant l'agriculture dans les basses terres.

Quelle catastrophe a-t-elle finalement jeté les clans nains dans les montagnes interdites où ils vivent désormais ? Il est aujourd'hui impossible de l'affirmer. Cela pourrait être lié à l'antipathie irrépressible que les Nains entretiennent à l'égard des Orcs. On voit mal comment l'expliquer autrement. Un autre facteur peut être l'extraordinaire longévité de leur race et le prix à payer pour cette faveur de la nature. Beaucoup se sont demandés pourquoi les femmes naines ne sont jamais vues par les étrangers et pourquoi elles n'accomplissent aucun de ces travaux de mine ou de forge qui ont rendu célèbre cette espèce. Pour essayer de trouver une explication à ce fait connu de tous, j'ai étudié d'autres organismes dotés d'une longévité exceptionnelle et j'en ai conclu que le cycle de vie nain doit inclure une longue période de confinement des représentants femelles de l'espèce. Mon expérience suggère qu'elles ont probablement besoin de dix ans pour mettre au monde un enfant en bonne santé une fois qu'il est conçu. Pendant cette période, la santé de la femme naine est très précaire et le clan consent sûrement de grands efforts pour assurer sa sécurité, son bien-être et sa sérénité.

En visitant les colonies naines du nord de Xing, dans la Barrière-Des-Dents-De-Dragon, j'ai pu compter les hommes de la communauté, que l'on pouvait observer cheminant de jour vers les mines. Compte tenu de ce chiffre, et après dénombrement du ravitaillement qui leur vient du sud, j'ai pu estimer le nombre de femelles naines vivant là, cachées aux yeux avides des étrangers par de hauts murs et des serrures solides. Les résultants sont surprenants : il semble qu'il y ait deux hommes pour une femme chez les Nains.

En combinant la longue période de confinement et le taux hommes/femmes, on comprend mieux que les femmes en âge de procréer soient un bien précieux chez les Nains et doivent être protégées à tout prix. Cela explique peut-être pourquoi on voit rarement un aventurier nain qui ne cherche à gagner la plus grosse fortune possible : le pauvre bougre essaie sûrement de constituer une dot de grand poids dans l'espoir de se marier !

Bonus raciaux :

Un (1) point gratuit en Létalité et en Endurance.
Un (1) point gratuit en Vision et en Ouïe.
Apprendre un métier lié à l'artisanat est plus aisé (un point de moins requis par niveau après le premier).
Résistance accrue aux maladies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confluence.forumactif.com
 
Chapitre I : Des Nains.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» [CONSEIL] Nains
» LES NAINS ! ( Jeu con )
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confluence  :: Le contexte et les règles :: La Bibliothèque Arcane :: Des races et de leurs spécificités-
Sauter vers: